Festival du cinéma Africain de Khouribga : 15 films dans la compétition officielle.

Festival du cinéma Africain de Khouribga : 15 films dans la compétition officielle.

Le fameux festival du cinéma Africain de Khouribga (FCAK) se tiendra du 15 au 22 décembre à la cité phosphatière dans sa 21 ème édition. Cette année, ce rendez-vous organisé par la Fondation du Festival du Cinéma Africain de Khouribga sera marqué par la présence de plusieurs figures emblématiques du cinéma Africain pour animer des ateliers qui visent à perfectionner les compétences des participants en termes d’écriture cinématographique, montage et photographie.

Majid SEDDATI, Mohammed HAFIDI, Zineb EL HARDOUZ, NJOUD JEDDAD, Fadel CHOUIKA et Damir YAQOUT, seront tous présents pour partager leurs savoir-faire et leurs expertises avec les passionnés du septième art. En addition des ateliers, un colloque se tiendra le dimanche 16 décembre 2018 à la médiathèque OCP-Khouribga sous le thème « La critique cinématographique à l’heure des réseaux sociaux » qui sera animé par Monsieur Serge TOUBIANA, journaliste et critique de cinéma.

Les 15 films en lice pour décrocher le grand prix «Ousmane Sembène», représentent 13 pays africains, à savoir, outre le Maroc, le Cameroun, l'Algérie, le Bénin, le Rwanda, le Kenya, l'Afrique du Sud, la Tunisie, la Zambie, le Congo-Brazzaville, la Côte-d'Ivoire, la Tanzanie et le Ghana. 

Le jury du Festival sera présidé par le cinéaste Balufu Bakupa-Kanyinda (RDC) a qui l'on doit «Juju Factory», son premier long-métrage réalisé en 2007 et «Congo : le silence des crimes oubliés», un documentaire qu'il a produit et réalisé en 2015.

Côté hommage, les organisateurs de cette édition réservent cela cette année à l'acteur marocain Mohamed Khouyi et la comédienne et réalisatrice, Maimouna N'daiaye (Burkina-Faso).Le cinéma Angolais est également à l’honneur lors de cette édition avec 4 film : Alda & Maria de Pocas Pascoal, Paroles de cinéastes angolaisde Miguel Mayitondelua,, Un Héros, de Zézé Gamboa et Angola année zéro d'Ever Miranda.

Le FCAK demeure un événement artistique incontournable qui célèbre le cinéma Africain, et qui offre un espace où l’on se rencontre, on débat des questions cinématographiques, et surtout, une occasion pour le large public de voir des films africains dont la plupart n’ont pas la chance d’être vus moins à l’étranger qu’en Afrique.