"Indigo", un long-métrage de selma Bargach est en compétition officielle au festival du cinéma africain de Khouribga.

La 21e édition du Festival du cinéma africain de Khouribga qui a commencé le samedi 15 décembre et qui se poursuit jusqu'au 22 décembre  2018, met en compétition 15 films réalisés par des cinéastes de 14 pays africains et produits entre 2017 et 2018 pour tenter de décrocher le Grand Prix ''Ousmane Sembène''.

Le long-métrage Indigo de Selma Bargach, fait partie des films en lice pour cette année. Une fiction de 90 min racontant l’histoire de Nora, une fillette de 13 ans qui se sent abandonnée. Après un choc émotionnel, Nora se réfugie dans le monde de la voyance pour échapper à la brutalité de son frère Mehdi. Elle découvre ensuite un cadeau qui pèsera sur elle comme une malédiction et provoquera des malentendus autour d'elle.

Il est à noter que le film "Indigo" est le deuxième long-métrage réalisé par cette brillante réalisatrice après  « la 5ème corde ».  Une fiction de 98 min sortie en 2010, et qui a eu un très grand succès. L’œuvre a obtenu le prix du meilleur son et une mention spéciale du jury au Festival national du film de Tanger, elle a été sélectionnée respectivement  dans les festivals de Khouribga, du film de musique de Kicheon en Corée du Sud, du film arabe Fameck à Metz, du film arabe à Bruxelles et du Cinealma à Carros en France. « La cinquième corde » relate le parcours créatif de Malek, passionné de luth et qui arrive chez son oncle Amir, maître de musique. Amir veut révéler le secret de la 5ème  corde mais il se rend vite compte de l’audace de son neveu. Malek rencontre Laura, qui lui donne l’énergie suffisante pour poursuivre son rêve. 

Née à Casablanca, Selma Bargach étudie l'art et le cinéma expérimental à la Sorbonne à Paris. Elle a réalisé des courts-métrages avant de se lancer dans le long-métrage et a soutenu un doctorat sur le thème "Le statut et le rôle de la femme dans le cinéma marocain". 
De retour au Maroc, elle a travaillé en tant qu'assistante avant de s'attaquer au court-métrage. Son film la 5ème corde a ébloui les passionnées du septième art. Une reconnaissance qui lui a poussé à réaliser « Indigo » un autre chef-d’oeuvre qui sera projeté au FCAK.